La Maison Angelvin

 

La Maison Angelvin, située entre Riez et Valensole, produit, récolte et distille des huiles essentielles depuis maintenant 4 générations ! Dès sa création en 1957 par «pépé» Louis Angelvin, la distillerie n’a cessé d’évoluer. Aujourd’hui, « La Maison Angelvin » vous propose des produits locaux de qualité : huiles essentielles, huile d’olives, miel, amandes… Le mieux est de découvrir par vous mêmes ! Sur le plateau de Valensole au cœur de notre belle Provence, c’est un magnifique damier de couleurs qui s’offrent à vous. Le violet des champs de lavande contraste avec le jaune clair des champs de blé dur. Le rose subtil de la sauge sclarée et le jaune des immortelles viennent parfaire le tableau. Vous découvrirez également les champs d’oliviers et d’amandiers emblématiques et incontournables arbres de notre belle Provence.

1957

Création de la distillerie

C’est en 1957 que « Pépé Louis » Angelvin crée sa distillerie, une des premières du plateau de VALENSOLE. Le Lavandin était alors coupé à la faucille, mis en fagots à la main, et sécher pendant une semaine dans le champ, en « gerbier » (debout).

En suite, une fois secs, ils étaient chargés à la fourche sur une remorque puis direction la distillerie.

Pour finir, Lucien le fils se chargeait de la distillation. Il entassait les fagots dans la cuve, ou de la vapeur passait au travers, pour ensuite finir sa course dans le condenseur. A sa sortie, on pouvait ainsi voir, cette huile si précieuse apparaitre.

1974

L’arrivée de la 1ère coupeuse mécanique

L’année 1974 voit l’arrivée en grande pompe la première coupeuse mécanique. C’est alors un grand pas en avant et Lucien s’en donne à cœur joie sur sa nouvelle machine. Quant à son fils, Jean âgé de 13 ans,  attendait avec impatience l’heure du repas pour le remplacer.

1990

La fin du ramassage à la main

L’auto-chargeuse fait son apparition tardive en 1990, remplaçant ainsi le ramassage manuel. Par ailleurs, l’aire de la modernisation bat son plein, et on sent pointé les prémices d’une mécanisation totale.

1995

La nouvelle distillerie

Lucien et Jean, toujours en quête de renouveau, sentent bien que le système de récolte en fagot était arrivé au bout de son aire.

C’est pourquoi, en s’inspirant du modèle de récolte de la menthe aux États-Unis et de quelques voisins précurseurs, Lucien et Jean conçoivent leur propre distillerie.

En 1995, la nouvelle distillerie voit alors le jour chez La maison Angelvin : procédé en vert broyé (tiges et fleurs broyés) : ensileuse 3 rang avec  caissons tractés, distillation chaudière au fioul, condenseur évaporatif.

Finalement, en 1997 Lucien peut prendre sa retraite l’esprit serein, fier d’avoir inventé et mis au point le Condenseur évaporatif, laissant ce bel outil a son fils qui reprend la suite de l’exploitation.

2015

La rénovation de la distillerie

Jean, comme le fit en son temps Lucien, marqua de son empreinte  Le travail de la récolte et de la distillation du lavandin.

C’est ainsi qu’Il met au point, l’ensileuse a 4 rangs (l’unique en France à ce jour), fait évoluer le fameux condenseur de « Papa »  qui est devenu aujourd’hui, le standard de la plupart des distilleries dernière génération.

Récolte du lavandin :

2021

La 4éme génération de la Maison Angelvin

Les arrières petits enfants de  « Pépé Louis » pointent le bout de leur nez sur l’exploitation familiale.  Désormais, Jean peut se dégager du temps pour se consacrer à la vente direct de ses produits, en créant  sa marque « La Maison Angelvin ».

La Maison Angelvin c’est aussi des produits locaux

 

Exploitant agricole depuis 1984, Jean Angelvin, cultive également la sauge sclarée, l’immortelle et  propose à la vente de l’huile d’olive, du pâté truffé (melano sporum), miel de lavande, amande…